wholesalejerseysi

Chemin de vie

 Chemin de vie est une série perpétuellement en cours, qui grandit sans fin, s’enrichissant chaque année de nouvelles images. Si le sujet, l’arbre, est toujours le même, il offre des possibilités de variations infinies et la manière dont il est traité par l’artiste offre une grande diversité de cadrages, de compositions et de formes.

Cette série accompagne Mélanie Challe dans le cycle de sa propre existence ; elle la conçoit comme un rituel, un moment où elle aurait rendez-vous avec le ciel blanc et ses modèles végétaux en hibernation.

La photographe joue ici constamment sur l’ambiguïté entre figuration et abstraction, invitant le spectateur à une déambulation poétique et philosophique.

L’arbre a souvent été l’un des sujets privilégiés des peintres et photographes naturalistes ; il s’est ensuite révélé propice aux stylisations et aux synthétisations des artistes qui l’ont peu à peu transformé en déclinaisons abstraites.

Cette indétermination entre le figuratif et l’abstrait est avant tout obtenue grâce au cadrage. Les arbres sont tronqués car l’attention de Mélanie Challe se focalise d’abord sur les branches, souvent nues, s’élevant vers le ciel. Elles se détachent à contre-jour sur un ciel uniformément blanc, un ciel d’hiver à la luminosité froide permettant des contrastes tranchés et puissants.

La porosité entre abstraction et figuration est aussi soutenue par un dialogue équivoque entre deuxième et troisième dimensions, encouragé par un éclairage direct aplatissant tout relief et toute nuance.

Ainsi vus, les linéaments des branches et leurs diverses ramifications perdent parfois tout de leur caractère réaliste pour apparaître comme des motifs tracés au hasard. Le papier japonais épais et texturé, choisi pour la série, renforce la référence à une gestualité expressionniste : les courbes de certaines images évoquent notamment de l’encre noire qui aurait été fortuitement répandue sur le support.

Comme certaines peintures abstraites, les photographies de Mélanie Challe provoquent chez le spectateur une perte de repère. Cette sensation est plastiquement permise par certains cadrages, dans lesquels on ne distingue plus le haut du bas, traduisant une sorte d’incertitude spatiale. Cette forme de lâcher prise rappelle ce qu’éprouve l’artiste au moment de la prise de vue, ou la légère ivresse que l’on ressent après avoir regardé le ciel trop longtemps.

Le thème de l’arbre, mystérieux et évocateur à plus d’un titre, est exploité dans ses moindres aspérités.

L’arbre est ainsi symbolique d’un point de vue ontologique et spirituel, et c’est cette idée en particulier que Mélanie Challe met en relief en nommant sa série Chemin de vie. Les branches s’étirant vers le ciel sont comme la quête humaine, tendue vers un idéal, mais la route est parsemée de choix, de ramifications diverses, de nœuds.

L’arbre est aussi pour l’homme un refuge autant qu’un voisin nourricier. Il est plus largement une allégorie universelle de la vie, puisqu’il dispense l’oxygène que nous respirons, ainsi qu’une métaphore du corps humain dans laquelle les branches seraient comparables aux veines véhiculant les fluides vitaux.

La poésie intrinsèque de cette comparaison que l’artiste établit à travers ses photographies se double aussi d’une forme d’humilité et d’émerveillement à l’égard de ces arbres. Ils se développent, temporellement et spatialement, à une échelle bien plus large que la nôtre, inspirant simultanément introspection et réflexion sur le monde qui nous entoure.

Marine Rochard

personnal
Comments are closed.

Copyrights ® 2015 Mélanie Challe

Back to top ↑